vendredi 14 février 2014

L'ATELIER ASSOCIATION



L’ATELIER c’est à NANTES 17 rue Paul BELLAMY près de Talensac
- L’ATELIER, c’est une autre manière de tourner sa clé de contact et de prendre en charge son moyen de transport.
- Le but de l’Association est de promouvoir une mécanique pédagogique et associative.
- Ces quelques pages sont là pour vous présenter l’Association, son Activité, son Histoire et vous donner l’envie de nous Rencontrer.
- Et quand vous viendrez nous rendre visite à l’Accueil du Samedi matin, pour vous renseigner, Adhérer si ça vous plaît !




Quelques mots sur l’organisation de l’association sont nécessaires, parce que l’Atelier c’est également une organisation et un fonctionnement démocratique.
L’ATELIER, c’est entre 240 et 280 adhérents de 18 à 90 ans, issus de milieux sociaux variés dont 30 à 35% de femmes et le reste d’hommes.
Le fonctionnement démocratique repose sur "Le Collectif " il a pour mandat d’appliquer les décisions prises en Assemblée générale. Il se réunit une fois par mois et est ouvert à toutes zé tous.
Il est composé de 4 collèges : Adhérent e s( 6), Adhérent e s( 6) avec plus de 2 ans d’adhésion, Permanents (salariés de l’Association), et Membres associés( quand il y en a) : 16 personnes le constituent. En relation permanente avec le collectif, le "Groupe relais" est l’instance d’organisation du bénévolat (entretien des locaux et des outils de formation, accueil des nouveaux adhérents etc..)
La gestion, la comptabilité et la paye des salariés sont assurés par des bénévoles compétents dans ces domaines.
L’association doit son dynamisme depuis 29 ans au lien social qu’elle crée. C’est une solidarité effective qui se traduit par la mutualisation des cotisations, l’échange de savoir et la mise à disposition pour tous les adhérent (e)s de l’ensemble des moyens humains et matériels de l’Association.
L’information circule par l’intermédiaire de " Dans tout l’essence" communément appelée "la gazette" à parution semestrielle pile poil ... environ !, et du site internet super bien ,webmartyrisé par la Com’ Com, elle même !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire